4ème Principe de Guérison : Acceptez votre souffrance pour pouvoir guérir (4/9)



Arrivés à ce stade, nous pouvons encore décider de nous arrêter là car nous ne serons peut être pas capables d’accepter notre souffrance, de la reconnaître et ainsi d’accepter de vouloir et de pouvoir changer cela. Accepter ne veut pas dire « être d’accord ». Nous aurons, peut être, besoin d’un temps de transition pour « digérer » ce qui nous arrive. Nous pouvons ne pas être d’accord avec notre souffrance, la rejeter, nous plaindre et dénoncer des coupables « extérieurs » qui seraient les responsables du pourquoi nous souffrons, mais cela ne nous fera pas avancer…


Si vous voulez retrouver la santé, cela nécessite, au préalable, d’accepter de sortir du cadre qui consiste à se positionner en tant que victime d’un oppresseur, la souffrance. Il est vrai qu’il est bien plus facile de se considérer comme la victime d’un oppresseur extérieur, car cela ne demande aucun effort de notre part et aucune remise en question de nous-même.


Cela n'implique pas non plus de mettre en place des changements nécessaires dans notre vie, qui agiraient non seulement sur les causes de notre souffrance, mais aussi sur les solutions qui nous permettraient de retrouver la santé.

Il est aussi très facile, en tant que victime, de rechercher le sauveur, que ce soit le thérapeute ou le traitement, qui luttera, à notre place, contre cet oppresseur qui nous veut tant de mal…


Tant que nous resterons dans ce schéma, cercle vicieux et Triangle Infernal, nous serons « condamnés » à dépendre de l’autre, oppresseurs et sauveurs, souffrances et thérapies, nous empêchant de prendre en mains nos propres responsabilités.


Nous devons accepter que nous avons quelque chose à comprendre et, peut être, quelque chose à changer en nous-même. Dans tous les cas, nous ne pouvons rien changer que nous n’ayons accepté.


L’Acceptation est, en soi, un véritable outil de transformation. Une fois sorti du cadre où vous allez chercher des coupables et des sauveurs à l’extérieur de vous, tout en vous considérant comme une victime, vous devez maintenant accepter votre souffrance telle qu’elle est.



Aucun jugement ou aucune culpabilité, cette fois-ci envers vous-même, ne devrait se créer. Votre souffrance est là, oui, et il y a des causes pour lesquelles, peut être, vous êtes responsable mais, à ce moment-là vous avez fait de votre mieux. Vous ne saviez pas, vous n’aviez pas pris conscience, vous pensiez bien faire, etc, …


Ce qui s’est passé avant n’a plus aucune espèce d’importance. Tout ce qui compte, c’est ce que vous allez faire maintenant et à quel point vous allez changer intérieurement.


NB: Cette article vous est offert par Ludovic Van Dingenen dans le but de susciter en vous la curiosité et le désir d'aller plus loin dans l'acquisition de connaissances, la compréhension et la mise en pratique de ce qui est énoncé ici. L'approfondissement se fait lors des Conférences, Webinaires, Ateliers, Formations, Consultations et Sessions de Groupe Ma Vie Reconnectée.

Restez Connecté(e)

Rejoignez la communauté et restez informé(e) des actualités et événements à venir

Nous n'aimons pas les SPAMs et respectons la confidentialité de chacun.

Ludovic Van Dingenen | contact@maviereconnectee.com | 0763268132

Copyright ©2021 Ludovic Van Dingenen